Comment faire un profil fake sur Facebook ?

Voici mes conseils pour se constituer un véritable Facebook anonyme en évitant de se faire bloquer par Facebook. Facebook est parti à la chasse aux faux profils et aussi et surtout aux fausses identités. Même les porteurs de pseudonymes peuvent se retrouver bloqués par le réseau social…
Tout d’abord, faisons un petit topo éthique…

 

Usurpation de profil, profil frauduleux, faux profil… qu’est-ce qui est légal ?

L’usurpation d’identité : comme le nom l’indique, c’est lorsque vous usurpez l’identité de quelqu’un d’autre. C’est illégal 🙂 et des condamnations pour usurpation d’identité ont déjà eu lieu. Le Facebook anonyme n’usurpe l’identité de personne dans la mesure où, normalement (du moins je ne vous le recommande pas mais vraiment pas), on n’utilise pas de photos avec des visages. D’ailleurs, pour signaler une usurpation d’identité, c’est par que ça se passe !

Le profil frauduleux : c’est un profil qui va servir à vous piéger en vous envoyant des spams ou en faisant du phishing. C’est aussi illégal :). Dans cette catégorie on comprend bien évidemment les bimbos qui vont tenter de vous faire faire n’importe quoi à la caméra pour ensuite vous faire chanter pour une belle somme d’argent… Démonstration ici (ça vous permettra de voir l’intérêt des profils anonymes, vous qui pestez peut-être déjà derrière votre ordinateur 🙂 )

Alors, vous me direz, quel intérêt du profil anonyme ou du « profil fake » ? Non, il ne s’agit pas de malveillance. Si vous avez suivi l’histoire de ce policier qui traque les bimbos arnaqueuses, vous aurez bien compris que d’un point de vue professionnel, ces techniques peuvent être pratiques. Plus sobrement, vous pouvez parfaitement utiliser ces profils pour avoir une attitude d’observateur. N’oubliez pas que ce que vous postez sur les réseaux sociaux, même si vos profils sont verrouillés, est public. Et il est inutile de poster en boucle les messages où vous déclarez à Facebook qu’il est « strictement interdit de divulguer, copier, distribuer, ou de prendre toute autre action contre moi sur la base de ce profil et ou de son contenu », etc… ça ne sert à rien. Vous ne pouvez rien interdire à Facebook tant que vous utilisez Facebook, c’est logique.

Le profil anonyme : comment faire ?

Pour être indétectable, le mieux est de s’imaginer une identité, un peu comme dans le Bureau des Légendes, et de tenir sa légende jusqu’au bout. Avec une nouvelle boîte mail, etc.
Première étape : se créer un e-mail « socle » sur Yopmail (e-mail jetable et anonyme), à partir duquel vous allez créer un gmail par exemple, car les gmail demandent souvent une adresse de récupération et qu’il faut bien un mail pour s’inscrire sur Facebook. PS: gmail et Facebook vont insister pour obtenir un numéro de téléphone portable pour vérifier vos comptes. Ce n’est pas obligatoire. Vous allez recevoir des notifications agaçantes, mais cela ne vous empêchera pas de naviguer.
Deuxième étape : choisir comment ornementer son profil. La photo de profil est importante : attention à ne pas prendre trop n’importe quoi sur Google Images si vous voulez mettre un visage. La recherche d’images via Google Image peut rapidement vous démasquer (démonstration ici). Si vous ne optez pour un compte sans visages, l’inconvénient c’est que cela éveillera plus facilement les doutes, notamment si vous avez 4 amis… A éviter également : les photos de méga bonasses ou de gros BG sur la plage ou au bord de la piscine. C’est gros comme un paquebot.
Important : c’est la longévité de son compte qui donnera de la crédibilité. Ne pas commencer à s’infiltrer dans des groupes dès le profil créé, on risque d’être blacklisté. Attendre un ou plusieurs mois, dans la mesure du possible, est préférable…
Troisième étape : ajouter des amis pour crédibiliser son compte. Et c’est là que ça se complique. Dans un premier temps, il faut ajouter des comptes publics : il ne s’agit pas de pages, mais bien de comptes de personnages publics qui vont facilement vous accepter en ami. Pour commencer, c’est très bien, car cela va augmenter votre nombre d’amis et réduire les soupçons. Ensuite, vous allez bloquer l’accès à votre liste d’amis. Ainsi, on saura combien vous avez d’amis mais on sera incapable de savoir leur identité…
Quatrième étape : ajouter des profils privés. Choisir, au hasard ou non (en fonction de sa cible) des profils privés à ajouter. Ne JAMAIS en demander plus de 2 ou 3 dans la semaine, car si ils vous refusent et/vous signalent car ils ne vous connaissent pas, Facebook risque de vous bannir. Ensuite, on peut commencer aussi à liker des pages lambdas, de type média, tunning, maquillage & beauté… ce qui vous chante.
Cinquième étape : partager du contenu. Le contenu partagé sera en adéquation avec sa légende. Si Jacqueline Dubeaupré est fan d’équitation, favorisez les partages sur les chevaux et les jolies prises de vues de Jolly Jumper en Camargue. Adaptez-vous à votre auditoire ou à votre cible : faites des fautes, ou n’en faites pas, soyez discrets ou non… c’est selon !
NB : ceci est une démarche à suivre basique adaptable à la mission ou à la cible. Ce n’est bien évidemment pas rigide, et les algorithmes des réseaux sociaux et moteur de recherche changeant assez souvent, on n’est jamais à l’abri de nouvelles surprises…
TM
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s